Plantes vivaces : les incontournables du jardin !

Publié le 19/09/2016 par
Vivaces

Appréciées pour leur longévité et leur facilité d'entretien, les plantes vivaces embellissent votre jardin d'année en année. Que ce soit pour la confection d'un massif ou d'une rocaille, ces plantes vivaces conviennent à de nombreuses utilisations grâce à une multitude de formes, feuillages, couleurs et hauteurs possibles. Quel que soit l'endroit de votre jardin que vous souhaitez décorer, il y a une vivace qui y ira parfaitement ! Zoom sur ces incontournables du jardin.

Qu'est-ce qu'une vivace ?

Définition

Une plante vivace est une plante pouvant vivre plusieurs années consécutives. On l'oppose souvent à la plante « annuelle » ou « biannuelle » qui ne subsiste que sous forme de graines en hiver (comme les coquelicots par exemple). Les plantes vivaces quant à elles enchaînent les floraisons sans pour autant mourir. On peut ainsi s'en servir comme fleurs à couper pour la confection de bouquet. Elles résistent aux mauvaises périodes en conservant leurs parties souterraines résistantes : bulbes, rhizomes, tubercules.

Il ne faut cependant pas confondre « vivace » et « rustique ». Une plante dite rustique est résistante au gel. Si elle est en plus vivace, elle pourra subsister de nombreuses années. Mais une plante vivace n'est pas forcément rustique ! C'est par exemple le cas pour certaines plantes tropicales vivaces dans leur pays d'origine mais qui deviennent « annuelles » dans un pays plus froid.

Les différentes variétés de vivaces

Les plantes vivaces présentent une palette illimitée de couleurs, de formes, de textures et de parfums. Ainsi, quel que soit le coin de jardin que vous avez choisi d'habiller, vous trouverez une vivace adaptée à vos envies !

Pour fleurir un muret de pierres, les arabettes (arabis), les campanules des murs (campanula muralis) ou encore les aubriètes (aubrietia) seront les plantes idéales apportant profusion de fleurs et de couleurs. Les fougères comme les hostas, les heuchères et les hellébores seront parfaites pour habiller les zones plus ombragées avec panache.

Dans une rocaille ensoleillée, les gremils (lithodora), les anémones en mélange et les cyclamen de Naples apporteront luminosité et couleur. Les graminées quant à eux permettront de donner du volume sans surcharger le tableau.

Pour constituer une allée fleurie, les géraniums, les glaïeuls (acidanthera), les amaryllis ou autres fuchsias colorés n'auront pas leur pareil. De même, les tulipes, les sauges et les marguerites seront parfaitement adaptées à la floraison des massifs et plates bandes.

Entretien des vivaces

Les plantes vivaces sont réputées pour être très facile d'entretien : il suffit de désherber et de limiter la prolifération des plantes trop envahissantes. Cependant, pour améliorer la floraison et la reprise de la plante après l'hiver, il vous est conseillé de procéder aux deux opérations suivantes :

  • la division

Année après année, la souche des vivaces devient plus importante, entrainant bien souvent une floraison moins généreuse. Pour lui redonner vigueur et floraison, vous pouvez arracher le pied de la vivace et le couper en deux ou quatre parties. Ces parties peuvent ensuite être replantées, multipliant ainsi le nombre de plants de votre vivace préférée.

  • le rabattage

Pour profiter plus longtemps de votre vivace en fleur, vous pouvez rabattre les hampes florales dès la fin de la première floraison. Cela provoquera une remontée des fleurs en fin d'été, bien moins éclatante que la première mais tout aussi agréable. Pour les espèces non persistantes, vous pouvez rabattre les tiges jusqu'au sol en fin d'automne, moyennant paillage pour les variétés les moins rustiques.

Conseils de plantation des vivaces

Entre l'achat de la vivace et la plantation

Ouvrez les cartons et sacs en évitant le dessèchement

Les cartons maintenus fermés trop longtemps peuvent provoquer l'apparition de pourriture et l'arrivée prématurée de bourgeons. Mais lorsque les cartons sont ouverts, les plants risquent de se déshydrater rapidement. Il faut donc maintenir une ventilation modérée, éviter le soleil direct et arroser la motte pour éviter l'asséchement.

Stockez-les dans un endroit frais

Les plants tolèrent le stockage mais préférez une plantation rapide. Si vous ne pouvez pas planter vos vivaces tout de suite, stockez-les dans un endroit frais (2 à 8°C).

Vérifiez chaque jour l'état des racines dans les cartons

Les plants commençants à bourgeonner doivent être plantés sans attendre. Si le moindre signe d'infection fongique ou bactérienne est détecté, agissez : sortez les plants de la zone de stockage et supprimez les parties infectées puis traitez à l'aide d'un fongicide ou d'un bactéricide.
 

La plantation

Précautions à prendre

Comme dit précédemment, il ne faut jamais laisser les racines se dessécher lors du rempotage. Les plantes au chevelu racinaire très fin telles que les Epimédium peuvent subir de graves dommages en 10 minutes et peuvent dessécher en 20 minutes ! Ainsi assurez-vous que le lieu de rempotage ne soit pas trop sec (pas de courants d'air) et couvrez les racines durant les temps de pause.

Le sol et profondeur de plantation pour les vivaces

Préférez un sol ou un terreau bien drainant pour éviter que les racines ne restent humides en permanence, provoquant alors leur pourrissement. Attendez que la plante se soit  installée avant de réaliser les premiers apports en engrais.

Une fois l'emplacement choisi, vous devez creuser un trou permettant à la vivace d'avoir le collet au niveau du sol affleurant au moment de la plantation. C'est la meilleure façon de faire repartir sa vivace et d'obtenir une belle floraison rapidement. En effet, cette plantation affleurante permet à la vivace de recevoir plus de lumière qu'avec une plantation enfouie. Grâce à la lumière du jour, les plantes fabriquent l'énergie dont elles ont besoin pour grandir, et sont moins sujettes au risque de pourrissement lié à un collet resté trop humide.

Le trou creusé, vous pouvez passer à la plantation de votre vivace. Répartissez les racines de façon uniforme, de manière à ce que chacune d'elles soit en contact avec le terreau ou la terre. Tassez correctement le sol  autour des racines afin d'éviter les poches d'air.

Après la plantation

Lors de vos plantations en début de printemps, n'arrosez pas dès la première semaine. Les racines acceptent peu d'humidité et ont besoin d'être stimulées pour chercher l'eau.

Les jeunes pousses sont sensibles aux excès d'eau avant leur sortie du sol ainsi soyez prudent lors de vos apports en eau au cours des premières semaines de culture et par la suite également. Préférez des arrosages autour de la plante et non sur la vivace elle-même.
 

Dernier conseil de pro : pour profiter toute l'année d'un jardin fleuri et verdoyant, associez des espèces de vivaces aux floraisons décalées. Ainsi vous pouvez planter en premières les vivaces printanières ensuite les vivaces estivales et enfin les vivaces automnales. Les planter dans cet ordre permettra à chaque espèce de s'épanouir pleinement. En effet, la floraison coïncidence souvent avec la croissance du feuillage. Quand les printanières auront leur pleine taille vers le mois d'avril, les automnales n'auront que quelques centimètres de hauteurs. Et inversement !


A propos de l'auteur

Gilles Colinet

Gilles Colinet

Ingénieur agronome et repreneur des pépinières Jean Huchet depuis une dizaine d'années, Gilles COLINET dirige l'une des principales pépinières de l'Ouest. Avec son équipe il est à la recherche permanente de nouvelles variétés pour proposer l'une des plus importantes gammes du marché (3000 variétés !) à tous les stades de développement : du jeune plant au gros sujet centenaire.


Haut de page