luttebiologique

Gilles Colinet

dimanche 8 juin 2014

La protection biologique du jardin

Vous souhaitez lutter contre les insectes parasites tout en respectant la nature ? De nouveaux produits ont fait leur apparition et leur nombre devient de plus en plus important. Tel est le cas des larves de chrysope, redoutables prédateurs de pucerons.


Les chrysopes

Les chrysopes sont des petites mouches vertes ayant un large spectre d'action, elles dévoreront les pucerons, les thrips, la cochenille et les aleurodes,... En bref, elles ne font pas les difficiles.

Les œufs de chrysope sont accrochés sur des bandelettes. Ils ont été généralement pondus entre 2 et 4 jours avant l'expédition. Il s'agit d'un produit vivant, il est donc important de pouvoir réceptionner les insectes rapidement. La manipulation est simple car il suffit de placer les bandelettes sur vos plantes déjà infestées et de les laisser travailler.

Pour aider les chrysopes durant la période hivernale, il existe des petits abris garnis de paille. Vous pourrez ainsi les conserver d'une année sur l'autre dans votre jardin.

Les autres auxiliaires de jardin

coccinelle

D'autres auxiliaires de jardin sont utiles à la lutte biologique. C'est le cas des coccinelles, des coccifly (coccinelles volantes) et des nématodes.

Naturellement présent dans la nature, favorisez leur installation par la mise en place de zones de prairies fleuries dans votre jardin, la plantation de potentille et l'installation d'abris.

Partager cet article

Twitter Facebook Pinterest

A propos de l'auteur

Gilles Colinet

Ingénieur agronome et repreneur des pépinières Jean Huchet depuis une dizaine d'années, Gilles COLINET dirige l'une des principales pépinières de l'Ouest. Avec son équipe il est à la recherche permanente de nouvelles variétés pour proposer l'une des plus importantes gammes du marché (3000 variétés !) à tous les stades de développement : du jeune plant au gros sujet centenaire.

Ça pourrait aussi vous intéresser