photcons23

Gilles Colinet

jeudi 28 novembre 2013

Comment bien protéger ses plantes pour l'hiver ?

Aux premières gelées hivernales, les plantes semi-rustiques que vous avez planté dans votre jardin entrent dans une période de repos végétatif. Il faut alors les protéger du froid et du gel si vous souhaitez les retrouver en pleine forme au printemps. Quelques gestes de protection simples vous permettent de les protéger facilement et à moindre coût.


Les généralités

Si vous n'avez installé aucune protection jusqu'à aujourd'hui, rassurez vous, vous avez bien fait d'attendre. En effet les plantes semi-rustiques ont besoin d'être confrontées aux premiers froids de l'automne afin de s'endurcir avant l'arrivée des grands froids de l'hiver. Seules les plantes dîtes de véranda ont besoin d'être remises sous abris dès la fin de l'été.

Les grands principes de la protection hivernale

Choisissez un emplacement adéquat

Cela consiste à aider des plantes peu ou pas rustiques (-5°C) à semi-rustiques (-10/-15°C) à traverser les périodes hivernales sans dommage. Ces dommages peuvent être liés, dans nos régions, aux températures basses, aux vents froids, aux excès d'humidité qui augmentent les effets du froid.... L'installation de plante de ce type nécessite donc tout d'abord une réflexion sur le choix d'un emplacement adapté aux besoins de la plante tant en terme de :

  • ensoleillement
  • protection des vents afin de ne pas casser les palmes des palmiers par exemple, réduire l'effet des vents froids...
  • sol bien drainé afin d'empêcher la stagnation de l'eau et le pourrissement des racines.

Mettez plusieurs couches de protection

Ces conditions réunies, nous pouvons finir d'optimiser leur hivernage par l'installation de protections. Nous vous conseillerons alors de procéder à l'installation de plusieurs couches. En effet la succession de couches protectrices séparées par des vides d'air assurent une meilleure isolation qu'une couche unique. La couche extérieure servant alors de parade contre les vents, et les couches intérieures servant bien souvent de protection contre l'entrée de l'humidité dans le cœur de la plante.

Creusez des petits tunnels

L'installation de petits tunnels ou de cloches en liaison directe avec le sol, permettra à votre plante de profiter de la chaleur dégagée naturellement par le sol et avoisinant dans sa profondeur les 12°C. Ainsi en cas de grands froids persistants, tels que lors de l'hiver 1985, Jean Huchet a pu constater que sous ses mini tunnels installés à l'intérieur de grands tunnels il obtenait une température de -6°C contre -19°C sous les grands tunnels et -20°C à l'extérieur.

Les produits disponibles dans notre pépinière

Pour vous accompagner dans votre démarche, les pépinières Jean Huchet vous propose une large gamme de produit d'hivernage se caractérisant par leur capacité à s'intégrer dans le paysage. Ainsi, vous trouverez sur notre boutique en ligne ou en magasin :

  • des films de protection de couleur vert olive, en panneau ou sous forme de housse
  • des paillassons naturels de paille particulièrement esthétiques
  • de la brande naturelle de 3 cm d'épaisseur
  • des tuteurs
  • de la paille de chanvre
  • des écorces de pin...

Quelques mises en situations

Les plantes vivaces et potagères aux feuillages caduques

En réalisant une protection en dôme à l'aide de paille, de feuilles mortes, de tourbe ou d'écorces de pin, vous protégerez vos vivaces et potagères les plus fragiles de type Arum, Alstroemerias, Asclepias, Daturas, Tibouchinas, Abutilons, Incarvilleas, Fuschias....

  • Tailler la plante ayant subi au préalable les premiers effets du froid
  • Protection en dôme. Afin de ne pas endommager votre paillage existant nous vous proposons d'installer un film protecteur entre le paillage existant et le paillis de protection. 
  • Afin de favoriser l'évacuation de l'eau, l'installation de palmes de palmier (ou autre produit de type branchage (ne rentrant pas en processus de décomposition) peut vous permettre de créer un dôme évacuant l'eau loin de la souche protégée.
  • Pour les plus fragiles l'installation d'un voile de protection peut être ajouté.

Photo 1 : Protection d'écorces de pin / Photo 2 : Protection de feuilles sèches / Photo 3 : Dôme d'évacuation/ Photo 4 : Voile de protection

Les plantes à feuillages persistants

Les plantes à protéger entièrement

Parmi elles nous trouvons les agrumes, les agaves, les Opuntias, les Cycas, les bananiers, les Neriums, les Phenix canariensis, les jeunes Mimosas,... Ces plantes présentent un risque important de gel ainsi il faut protéger la souche mais aussi le feuillage qui pourrait subir des lésions importantes par le froid. Les techniques de protection vont variées selon la taille de la plante.

Pour les petites plantes
  • Procédez à l'installation d'un pot en terre cuite bien ancré dans le sol
Pour les plantes d'envergure plus importante
  • Commencer par réunir le feuillage. Ensuite garnir la plante de feuilles sèches, de paille ou entourer la plante de papier bulle ou de bâche tissée.
  • Puis installer une armature rigide au pourtour. Pour cela construire un abri à l'aide de piquets de bois, d'arceaux en fer, de grillage ou, dans le cas de plantes particulièrement gélives, de toile rigide totalement imperméable au vent du type Toile anti racine.
  • Recouvrir l'ensemble d'un voile d'hivernage ou d'un paillasson de paille ou de brande qui protégera l'ensemble de la structure des vents. Veiller à bien refermer l'ensemble afin de limiter au maximum les passages d'air.

Les plantes à protéger partiellement

Parmi les palmiers résistants à nos climats mais nécessitant tout de même une protection au niveau du cœur, vous trouvez entre autre les Dicksonias, Washingtonias, Braheas, Butias...

  • Commencer par réunir l'ensemble du feuillage. Ne pas serrer trop fort afin que l'air continue à circuler légèrement.
  • Garnir le cœur de la plante de papier bulle, paille...
  • Recouvrir l'ensemble d'un paillasson de paille ou de brande

Les plantes de grande envergure

Les plantes de grande envergure

Dans le cas de sujets de grande envergure, de type Mimosa, Eucalyptus, Fremontodendron..., ne pouvant être protégés avec les techniques citées ci dessus dans le cas de grands froids, nous opterons pour une protection de la souche. Pour cela recouvrir la souche et la base des branches (sur 1m ou plus) de paille ou de feuilles sèches, puis cercler l'ensemble avec un paillasson de paille ou de brande.

Les plantes en pot

Pour les plantes en bacs, entourer les pots de polystyrène ou de papier bulle pour protéger les racines. Lors de pot légèrement surélevé du sol, veiller à combler tous les passages potentiels d'air. Afin de rendre l'ensemble plus esthétique, nous vous proposons d'entourer votre bac d'un paillasson de paille ou de brande. La plante, si elle le nécessite, pourra également être protégée selon les techniques citées ci dessus.

Conclusion

La protection hivernale pourra être retirée au retour du printemps, courant mars si le temps se radouci et préférez une période nuageuse (voir pluvieuse). Restez vigilant au gel printanier et n'hésitez pas à recouvrir d'un voile les plantes encore un peu tendres. Remarquons que les jeunes plantations d'Albizzias, Actinidias, Hortensias et certains fruitiers en fleurs (de type Pêcher...) peuvent apprécier la protection d'un voile d'hivernage au cours des gelées printanières.

L'ensemble des explications citées dans cet article sont mises en œuvre au sein de l'arboretum Jean Huchet. Ainsi nous vous convions à venir les découvrir et juger de l'impact paysager de ces nouvelles protections climatiques afin de choisir les matériaux idéaux pour votre jardin et vos plantes.

Partager cet article

Twitter Facebook Google + Pinterest

A propos de l'auteur

Gilles-Collinet

Gilles Colinet

Ingénieur agronome et repreneur des pépinières Jean Huchet depuis une dizaine d'années, Gilles COLINET dirige l'une des principales pépinières de l'Ouest. Avec son équipe il est à la recherche permanente de nouvelles variétés pour proposer l'une des plus importantes gammes du marché (3000 variétés !) à tous les stades de développement : du jeune plant au gros sujet centenaire.

Ça pourrait aussi vous intéresser

  • En savoir plus

    Les pommiers
    Le vendredi 29 septembre 2017

    Le pommier, le fruitier accessible à...

    En plus de sa culture facile, le pommier est un fruitier très apprécié pour...

  • En savoir plus

    Traitements préventifs en hiver
    Le vendredi 1 septembre 2017

    Traitements préventifs en hiver :...

    Le mois de février est idéal pour traiter vos arbres et arbustes contre...

  • En savoir plus

    terre sèche sécheresse
    Le vendredi 19 mai 2017

    Connaître les plantes qui résistent...

    Nous attendons tous avec impatience l'arrivée de l'été pour voir nos...