ROSIER 'King Arthur

Gilles Colinet

jeudi 10 octobre 2019

Planter ses rosiers en racines nues : quelques conseils pour optimiser la reprise de vos plantations

L’automne se révèle être la meilleure période pour planter ses rosiers, qui plus est quand ceux-ci sont en racines nues. Voici quelques conseils pour que vos plantations reprennent bien leur croissance après leur mise en terre.


Qu’est-ce que la plantation en racines nues ?

On considère qu’un végétal est “à racines nues” lorsqu’il n’est pas vendu en pot ou en godet. Ces plantes sont élevées en pleine terre et sont arrachées pendant la période de repos végétatif. Le fait de ne pas être conditionnées en conteneur par la suite fait que le prix de ces plantes est plus bas que celles en pot.

Cette technique a pour avantage de ne pas altérer le système racinaire de la plante en l’enfermant dans un conteneur. La reprise de la plante est ainsi plus rapide et plus efficace. Attention toutefois, la durée d’exposition des racines à l’air libre, la chaleur ou le gel doit être le plus court possible. 

Dans le cas des rosiers, ceux-ci peuvent attendre plusieurs jours avant d'être plantés si leurs racines sont protégées. Pour cela nous vous conseillons de les installer temporairement dans une jauge de terre ou idéalement de sable.

Préparation du sol

Avant de planter votre rosier en racines nues, le sol devra être :

  • travaillé : retourné sur 20 à 30 cm d'épaisseur,
  • amendé : apport d'un amendement organique et calcique de type LVKao
  • allégé : si nécessaire par l'apport de terreau ou d'un mélange terre de bruyère + chaux
  • arrosé : saturez le sol en eau et laissez-le se ressuyer pendant 2 à 3 jours avant de planter

Préparation du rosier

A l’achat ou à la réception de vos rosiers, trempez-les dans un seau rempli d’eau pendant une nuit afin d’hydrater les racines. Le lendemain, vous pouvez procéder à ce que l’on appelle “l’habillage”

  • Supprimer les racines cassées ou malades
  • Couper les extrémités 
  • Raccourcir les racines trop longues

Vient ensuite la phase de “pralinage” des rosiers. Cette méthode est utilisée pour favoriser la reprise de vos végétaux. Elle consiste à appliquer un mélange d’argile, de terre grasse et d’eau sur les racines. Des mélanges déjà préparés sont disponibles dans le commerce. Plongez les racines quelques heures dans ce mélange. 

rosier

Plantation du rosier

Placez les racines de votre rosier sur un petit monticule que vous aurez formé au fond du trou préparé pour vos plants. La plantation d'un rosier consiste à maintenir le point de greffe au dessus du niveau du sol. L'intérêt est de veiller à ce que le plant ne s'affranchisse pas.

La technique ? Couchez le manche d’un de vos outils de jardinage ou un tuteur en travers du trou pour votre rosier. Vous pourrez ainsi ajuster la hauteur à laquelle il doit être enterré. 

Rebouchez ensuite le trou et tassez la terre, creusez une petite cuvette autour du rosier et arrosez généreusement. Vous pouvez ensuite détacher les liens autour des branches et les placer sur votre support si votre rosier est grimpant. 

Taille de la plante

La taille s'effectue normalement au mois de mars. Enlevez le bois mort, les brindilles trop faibles pour porter des fleurs, et taillez entre deux tiers et trois quarts de la longueur des branches. Si vous la réalisez lors de la plantation, protégez les branches sectionnées des froids de l'hiver.

Sur le rosier, le bourgeon qui apparaît au dessus d’un petit trait est appelé “oeil”. Sur les pousses de l’année, on effectue une taille dite “à trois yeux”, c’est-à-dire que l’on coupe toute la branche au-dessus des trois yeux, le premier étant compté à partir du point de taille de l’année précédente. 

Taillez en biseau à environ 1 cm au-dessus de l’oeil. La pointe haute du biseau doit être du même côté de l’oeil. Cela est fait pour éviter que l’eau stagne au-dessus du bourgeon.

La taille du rosier a pour objectif d’aérer le cœur de la plante et de sélectionner des branches saines, dont le nombre est en fonction de la vigueur du plant. S'il a émis 6 branches, lors de cette taille vous veillerez à conserver 12 yeux, soit nombre de branches émises multiplié par 2.

Avec ces quelques bons conseils vos rosiers vous donneront satisfaction dès la première année, laissez-vous séduire !


Partager cet article

Twitter Facebook Pinterest

A propos de l'auteur

Gilles-Collinet

Gilles Colinet

Ingénieur agronome et repreneur des pépinières Jean Huchet depuis une dizaine d'années, Gilles COLINET dirige l'une des principales pépinières de l'Ouest. Avec son équipe il est à la recherche permanente de nouvelles variétés pour proposer l'une des plus importantes gammes du marché (3000 variétés !) à tous les stades de développement : du jeune plant au gros sujet centenaire.

Ça pourrait aussi vous intéresser

  • En savoir plus

    Que planter en Novembre
    Le jeudi 17 octobre 2019

    Que planter à partir de Novembre...

    Pendant l'hiver un grand nombre de plantes peuvent agrémenter votre jardin : les...

  • En savoir plus

    verger
    Le mardi 28 juin 2016

    Arbres fruitiers : bien les choisir...

    Depuis quelques années, on assiste à une montée en puissance de la...

  • En savoir plus

    Préparer son terrain pour une pelouse parfaite
    Le vendredi 20 mai 2016

    Comment préparer votre terrain pour...

    Planter sa pelouse n'est pas très difficile en soi, c'est toute la...